Sabine Roux de Bézieux
Sabine Roux de Bézieux

Une scolarité entière en bleu marine et blanc dans un environnement cadré … a priori pas le lieu d’une fantaisie qui ferait rêver une petite fille ou une ado. Et pourtant, comme élève du fond de la classe, quatre silhouettes me viennent à l’esprit.

Celle d’une toute jeune enseignante de 8ème, dont nous étions les premières élèves, une voix toute douce, qui m’a donné confiance dans mes capacités.

Celle d’une terrible professeur de latin et grec en 4ème, qui organisait des concours de mythologie grecque et romaine et nous a encouragé à lire et lire encore les classiques.

Celle de madame LC, en seconde, toujours archi bronzée, comme si elle revenait des pays dont elle nous traçait l’histoire et la géographie : la Grèce de Périclès, le deuxième siècle romain de Trajan et des premiers chrétiens, la péninsule arabique de Mahomet …

Enfin, le rescapé de cet environnement féminin, un professeur de sciences physiques en Terminale qui a conclu ma scolarité en me qualifiant d’ « élève intelligente mais un peu superficielle », commentaire qui m’a tellement vexée que je fais tout depuis pour démontrer le contraire.

Chacun, avec son style et sa méthode, m’a donné le goût d’apprendre et d’affronter la difficulté.

Merci infiniment.

Sabine Roux de Bézieux, philanthrope

Postée par Sabine Roux de Bézieux le 6 février 2015

9
J'aime

 Voir la galerie