unsplash
unsplash

En souvenir de Monsieur Aureau, qui ne satisfaisait pas des lectures imposées par le programme et dont les choix littéraires pour notre classe de première ES nous apparaissaient à l’époque exigeants voire inatteignables. Quelques années plus tard, j’ai retrouvé mes anciens livres de première, dont je n’avais lu à l’époque que les chapitres étudiés en cours, et les ai cette fois dévorés. Il m’a fallu cinq ans pour comprendre et partager la passion avec laquelle il parlait de Chateaubriand et de Montherlant. Pour ne pas avoir renoncé à transmettre ses propres goûts et l’idée qu’il avait de la littérature française, merci.

Hugues

Postée par Hugues Vaudevire le 27 février 2015

A Mme Bertrant Aureau — Classe de 1ère en 2006Lycée Saint-Louis de Gonzague Paris

2
J'aime

 Voir la galerie