unsplash
unsplash

Cher Monsieur Coulomb,

C'est avec émotion et beaucoup de fierté que je me remémore ma classe de Terminale au lycée Pasteur de Neuilly. Vous jouissiez d'une réputation de professeur sévère, difficile et intransigeant. Il me semble que les élèves vous respectaient mais ne vous aimaient pas vraiment. Vous arriviez parfois le matin dans une humeur massacrante, pestant contre le mariage... et ça nous faisait rire. Vous vouliez qu'on vous appelle "le professeur" en s'adressant vous. Vous étiez désespéré par l'insouciance de vos élèves...

Il faut dire que votre but n'était pas de nous enseigner des "trucs" destinés à traverser les épreuves du bac, mais au contraire de nous donner des bases véritables pour la vie entière. C'étaient de véritables leçons de vie que je garde encore en mémoire. Au-delà de l'éthique et de la rigueur, ce que j'en ai retenu c'était la manière de poser les bases contenues dans l'énoncé des problèmes. On découvrait en effet avec vous que pour parvenir à résoudre aisément un problème, il suffisait de bien le "poser". Dès qu'on y parvenait, la solution se faisait évidente!

Je me suis plus tard rendu compte que ce qui était valable dans le domaine des mathématiques, l'était également dans la plupart des domaines de la vie. Merci cher Monsieur Coulomb pour votre désir de transmettre vos connaissances et vos méthodes, pour votre rigueur et votre patience. Je ne vous oublierai pas.

JPL

Postée par JPL le 27 février 2015

A M. Coulomb — Classe de Terminale C en 1970Lycée Lycée Pasteur de Neuilly Neuilly-sur-Seine

1
J'aime

 Voir la galerie