Crédits Stéphane Cronier
Crédits Stéphane Cronier

Il s'appelle Monsieur Levert, professeur d'histoire. Ce qu'il m'a apporté? Que l'histoire se comprend plus qu'elle ne s'apprend. Il a été le premier, en seconde, à m'apprendre à réfléchir, à analyser, à construire un raisonnement, un plan, à se poser la question du pourquoi.
Il a été le premier surtout à me donner confiance. Nous avons mené un projet en équipe à son initiative : la France de Louis XIV à Verdun. Six mois à écrire, à se muer en journalistes en herbe. Je me souviens encore, vraiment ému, de nos interviews, de nos courses dans la galerie des glaces déserte. A quelques mots que j'avais balbutiés, certainement, devant la caméra, dans un boyau, quelque part dans la Somme. Bref, un professeur qui donnait envie de comprendre, de faire ensemble, de chercher; un libérateur d'énergie, un éveilleur.

Jérôme C

Postée par Jérôme Cohen le 3 mars 2015

0
J'aime

 Voir la galerie